Modèle de lettre au ministre des transports

L`honorable Claire Trevena, M. L. A, ministre des transports et de l`infrastructure Salle 306, édifice du Parlement Victoria (Colombie-Britannique) V8V 1X4 j`ai servi le gouvernement sud-africain sous une forme ou une autre depuis 1986, atteignant le rang de directeur adjoint dans un Ministère des transports provinciaux, donc je pense que je peux dire en toute sécurité que je parle avec un certain degré d`expérience en la matière, et en particulier dans le domaine du transport routier. J`ai servi à la fois d`une capacité uniforme et d`un rendez-vous managérial. En tant que fonctionnaire, c`était toujours ma politique et celle de mes collègues que nous servons le gouvernement de l`époque, et ce faisant, nous avons servi le peuple d`Afrique du Sud. C`est mon opinion jugée que je serais manqué à mon devoir si ce qui suit n`a pas été porté à votre attention. Récemment, un de nos membres PACA, Avery Davidow a envoyé une lettre au ministère des transports pour obtenir des réponses sur une question de sécurité routière qui concerne nos membres. Nous vous informerons des réponses reçues. Comme cette lettre est destinée non seulement à porter ce qui précède à votre attention, mais aussi à essayer peut-être d`aider à soulager le problème, ci-joint mes pensées humbles sur la question. Premièrement, en ce qui concerne les véhicules, le seul moyen prouvé internationalement est d`introduire périodique des essais de véhicules ou PVT comme il est connu comme dans le monde entier, mais actuellement ce n`est pas utile et ne servira à rendre corrompu stations d`essai de véhicules plus riches, donc Madame Ministre peut-être si je pouvais être si audacieux que de demander que toutes les informations envoyées à ce sujet, effectivement être traitée.

Votre ministère a commodément Side intensifié traitant de la question, et maintenant il a fait le problème des industries avec sa proposition à la police elle-même, qui est un peu comme demander à un lion de ne pas vous manger simplement parce que vous avez choisi de ne pas le manger. Même le directeur en chef par intérim du règlement sur les transports terrestres a admis publiquement que je peux ajouter «qu`il a échoué de manière lamentablement à régler la question». Pourtant, dans la prochaine haleine exclut l`industrie d`aider le gouvernement à aider à résoudre la question, en les interdisant de l`une des réunions nationales. Monsieur le ministre Ross, je vous écris en tant que cycliste concerné qui espère que vous pouvez m`aider à regagner le droit d`être en mesure de rouler en toute sécurité, et sans crainte de victimisation du nombre croissant d`automobilistes qui estiment que les cyclistes n`ont pas le droit d`utiliser les routes que nous avons tous payer.